Procharbon: Site d'information sur le charbon. Ses origines, son histoire, les produits charbonniers, les usages, les utilisations ou encore des contacts avec des vendeurs et détaillants de matériel et de charbon. Au dela du bois, le charbon... Procharbon - Le Syndicat des professionnels du charbon. Toutes les informations sur le charbon sont sur le site de procharbon. procharbon.org procharbon.com procharbon.fr procharbon.net revendeur vendeur detaillant conseil securite sécurité volume corrigé corrige besoins calorifique puissance chaleur chauffage poel poël charbon faq question cocicffpi Charbon procharbon.org Charbon procharbon.fr Charbon procharbon.net Charbon procharbon.com
   
Accueil > Origines

    La formation du Charbon :

 


Au cours des âges géologiques, les débris végétaux enfouis dans les profondeurs de l’écorce terrestre se sont décomposés sous l’action prolongée de divers agents de nature physique, chimique et biologique pour former une matière organique qui constitue la partie combustible des charbons naturels.

 

Ce procédé s’est effectué en deux étapes :

  • L’étape biologique pendant laquelle les végétaux ont subi une lente décomposition bactérienne.
  • L’étape géologique ou de houillification pendant laquelle, après enfouissement sous des sédiments minéraux, la matière organique a été soumise à des contraintes thermiques et mécaniques

 

Entre 250 et 300 millions d’années avant notre ère, c’est la période carbonifère à la fin de l’ère primaire. La forêt hercynienne luxuriante aux arbres géants, aux fougères arborescentes couvre de vastes étendues.

L’eau abondante stagne en marécages. Les affaissements successifs de certaines zones, une atmosphère humide, chaude et chargée de gaz carbonique créent le milieu, les conditions géologiques et climatiques favorable à la formation des gisements de charbon exploités aujourd’hui.

Dans son cycle maintes fois renouvelé, on peut donner une description schématique.

Premier temps : d'énormes quantités de débris végétaux - bois, écorces, feuilles, spores, algues microscopiques - s'accumulent dans un site géologique propice.

Deuxième temps : la couche végétale ainsi constituée est recouverte par les eaux sans doute à la suite d'un affaissement du sol.

Troisième temps : sur la couche végétale se dépose un sédiment minéral alluvionnaire sur lequel va se reconstituer une nouvelle végétation.

Quatrième temps : à l'abri de l'air commence la fermentation du dépôt végétal. Lentement les sédiments végétaux s'enrichissent en carbone alors que diminue corrélativement la part des autres substances initialement contenues dans le dépôt.

 

Les empreintes fossiles innombrables dans les couches houillères sont le témoignage de l'origine végétale du charbon.

 

   Charbon : appellations différentes

Cette matière organique s'est ainsi lentement transformée en lignite puis en houille le dernier stade étant l'anthracite.

 

La tourbe est de couleur noirâtre ou brune, matière fibreuse, légère, elle retient fortement l'eau. Elle s'est formée au quaternaire. Les tourbières dont elle est extraite sont des marais couverts d'une végétation hygrophile de mousse en particulier. Elle contient peu de carbone. Après dessiccation, sa combustion dégage beaucoup de fumée, peu de chaleur et laisse des résidus importants.

Le lignite de couleur noire, brun noirâtre et parfois franchement brune est de formation secondaire ou tertiaire. De structure fibreuse plus homogène que la tourbe, elle laisse néanmoins apparaître des rameaux et de grosses branches. Plus riche en carbone que la tourbe, mais avec une teneur en matières volatiles élevée, le lignite reste un combustible à faible pouvoir calorifique.


La Houille est le charbon le plus ancien. Sa formation remonte à l’époque carbonifère de l’ère primaire. Il a subi une transformation si poussée qu’il faut un microscope pour découvrir une multitude d’éléments végétaux noyés dans une masse fondamentale, une espèce de gelée. La richesse en carbone augmente par rapport au lignite, sa teneur en eau et en matières volatiles diminue.

L’anthracite est une variété supérieure de la houille. Plus massive, plus homogène avec une teneur en matières volatiles très réduite, elle présente plus de dureté et sa cassure est brillante.

Le Graphite :
Carbone cristallisé presque pur.

On donne le nom de «charbons» aux roches qui renferment suffisamment de carbone pour être utilisables comme combustible. En fonction de la teneur en carbone, on distingue la tourbe, le lignite et la houille.

Ces charbons sont suffisamment apparentés par leur mode de formation et leur composition pour être groupés dans une classe géologique unique.

 

Le Diamant : Stade ultime de la transformation en carbone pur cristallisé, pierre comme on le sait très dure.
 
Accueil   Haut de page   Histoire